> accueil > Le plerinage 2003 > Les sermons

Homlies du 21e Plerinage de Chrtient

Voici des extraits des sermons prononcs durant les 3 messes du plerinage de Pentecte. Ils seront retranscrits dans leur intgralit dans le numro de l'Appel de Chartres qui paratra dbut juillet. N'hsitez pas vous abonner ce bulletin de liaison des plerins de Chartres pour le prix de 15 euros (10 numros par an). Vous resterez ainsi en contact jusqu'au prochain plerinage.




Par monsieur labb Laurent Grgoire, prtre diocsain Marseille, le samedi 7 juin :

Nous sommes en plerinage ; nous avons tout quitt pour Dieu et nous allons nous efforcer par amour pour Lui, de nous quitter nous-mmes.
[]
Chrtient, vocation de la France ; saintet, vocation de tous les baptiss. Nous veillons pour ne pas laisser le pch ternir notre me, la vieillir, la durcir, la blesser. Il faut le faire sans tarder : Les plaies fraches sont plus aisment remdiables dit saint Franois de Sales.
[]
Nous aurions dploy en vain tant defforts si nous repartions chez nous sans la joie profonde dune BONNE CONFESSION. On na jamais envie de se confesser : on remet toujours plus tard le sacrement de pnitence. Mais, moins on en a envie, plus on en a besoin.
[]
Vous vous demandez souvent, mes frres, et cela vous retient daller vous confesser, mais que va penser le prtre ? Sachez-le, le prtre ne pense rien ; il nest pas l pour penser mais pour pardonner. Cest en tremblant quil tient la place du Christ en disant ego te absolvo , moi, je te pardonne ? Le prtre est intrieurement admiratif de la foi des fidles qui viennent lui pour recevoir le pardon de Dieu.
[]
Alors, chers plerins, allez-y avec confiance
[]
. Pour faire une bonne confession, naccusez pas des pchs sans contours, des fantmes de pchs, mais vos propres pchs.
[]
Je peux vous dire ce quil ne faut pas dire : on ne se raconte pas longuement, on ne sexcuse pas, on ne se met pas en valeur, on ne cherche ni minimiser ni grossir ses fautes.
[]
Pour bien communier, il faut bien se confesser ;
[]
On ne peut recevoir le Christ dans une me transforme par le pch en dpotoir, sinon on mangerait sa propre condamnation comme lenseigne saint Paul.
[]
La prparation dune bonne confession vous donnera la joie intrieure qui est un fruit du Saint Esprit venu la Pentecte.



Par Monseigneur Gilles Wach, Prieur Gnral de lInstitut du Christ-Roi, le Dimanche 8 juin

Quel est donc ce feu mystrieux que Notre Seigneur Jsus Christ est venu apporter sur la terre et dont il dsire que tout les curs soient embrass ? Cest le feu divin, dont le foyer est le cur de Dieu-mme, qui est la Charit par essence. Cest ce feu divin que le Saint Esprit rpandit autrefois, pareil jour, par torrents sur les aptres, et que les aptres portrent ensuite jusquaux extrmits de la terre.
[]
Aprs la descente du Saint-Esprit, les aptres, dociles lordre du Matre, commencent prcher lEvangile. Plusieurs fois, ils sont arrts et emprisonns. Dfense leur est faite de parler au nom de Jsus ; mais ils nen continuent pas moins de lannoncer dans le temple et dans les maisons, car, disent-ils, il faut obir Dieu plutt quaux hommes .
[]
Lorsque les aptres se rpandirent travers le monde, la croix la main, lunivers tait idoltre ; trois cents ans plus tard, limmense majorit du monde connu avait renonc lidoltrie pour embrasser lEvangile. Voil le fait incontestable. Cest un fait aussi quau temps de Constantin, la croix du Sauveur, auparavant objet dhumiliation et de honte, tait devenue lobjet de ladoration et de lamour. Voil ce que le Saint Esprit opra dans les premiers disciples du Christ.
[]
Je suis venu apporter le feu sur la terre, et quelle est ma volont, sinon quil se rpande ? En disant cela, Notre Seigneur Jsus Christ ne parle pas seulement aux aptres et leurs successeurs dans le sacerdoce, il parle aussi tous ses disciples, tous ces chrtiens qui reurent eux aussi le Saint-Esprit, et cela jusqu la fin des sicles. Il parle pour VOUS, chers plerins de Chartres qui tes runis ici ce matin. Vous avez mission dannoncer Jsus dans un monde qui la oubli ou reni. Mais, me direz-vous, comment ?
[]
Avant tout, le zle des mes doit commencer par soi-mme. Avant de penser convertir notre prochain, de corriger chez lui toute fausse doctrine ou dextirper quelques mauvais vices, il est bon dexaminer avec honntet, srieux et humilit sa propre condition de chrtien.
[]
Songez dabord vos propres besoins spirituels, gurissez vos propres plaies et scandalisez-vous de vos propres scandales.
[]
Quant notre prochain, que je voudrais tant aimer , selon lexpression de saint Franois de Sales, il nous faut, pour le convertir, agir et sur lui, et sur Dieu. Sur la volont de lun pour lattirer au repentir, et sur la volont de lautre pour lattirer la misricorde : en un mot, il faut parler de Dieu lme, et parler de lme Dieu. Pour parler de Dieu lme, la parole de lexemple est sans conteste la meilleure. Cest la plus utile car en difiant les autres, elle nous sanctifie nous-mmes.
[]
Que nous devrions souvent la dire nos frres loigns de Dieu : si vous connaissiez le don de Dieu ! Si vous saviez ce qui peut vous donner la paix ! Cette parole ainsi jete peut devenir germe de salut.
[]
Alors, chers plerins, prenons garde ce zle amer qui envenime les plaies au lieu de les gurir, ce zle maladroit qui gte les meilleures causes, ce zle violent et emport qui court, une torche incendiaire la main.
[]
Et le grand secret, quon oublie malheureusement trop souvent, est quil faut surtout parler de lme Dieu. Voil larme toujours victorieuse du vritable zle. Jsus nous la rappel : sans Lui nous ne pouvons rien faire. Le feu ardent de lEsprit Saint qui brle en nous se communique notre prochain par notre fervente prire. Priez, et Dieu sera avec vous. Priez, et Dieu vous coutera. Priez, et Dieu mettra votre disposition toutes ses grces, toutes ses forces, toutes les puissances du Ciel. Priez, et Il rpandra avec profusion son amour sur qui vous voudrez, sur vos amis, sur vos ennemis, dans votre famille, dans votre patrie.
[]
Exercez-vous donc avec zle lapostolat de la prire. Parlez Jsus au pied de la croix, parlez Jsus au pied de lautel.
[]
Ayez cette intimit respectueuse et confiante dans ladoration et la supplication. Et surtout, surtout noubliez jamais de les confier lintercession de Marie.
[]
soyons tous, chrtiens, des flambeaux ardents et lumineux de charit. Et cest Vous, divin Esprit, nous communiquer cette flamme divine
[]
Travaillez la suite des aptres ; comme les aptres, apportez lamour divin sur la terre !



Par Monseigneur Andr Fort, vque dOrlans, le lundi de Pentecte 9 juin

Fils et Filles de l'Eglise, Fils et Filles de France, Plerins de Chrtient, vous voici parvenu au terme de votre marche. Trois jours de marche l'coute de la Parole de Dieu et des enseignements de l'Eglise, une marche intensment priante et humblement pnitente. Trois jours de marche pour ranimer l'intime de vos curs la vigilance spirituelle, la ferveur de la prire personnelle et des clbrations liturgiques.
[]
Plerins de chrtient, veills et vigilants dans la foi, renouvels dans la persvrance et la ferveur de la prire, nous voici appels tmoigner ensemble que nous voulons aimer Dieu de tout notre cur, de tout notre esprit et de toutes nos forces, que nous voulons grandir dans la charit pour mieux aimer tous nos frres.
[]
Le monde que Dieu a cr par amour, et, au cur de ce monde, l'humanit que Dieu a voulu rendre participante de sa propre vie, ce monde n'a pas connu Dieu. L'aveuglement spirituel plonge l'humanit dans des tnbres redoutables, la maintient dans l'inachvement et le dsarroi, prisonnire de ses peurs et victime de ses propres violences. Face cet garement mortel, suicidaire, l'amour de Dieu se fait magnanime dans le don du Fils bien aim. Ebloui par ce mystre de la charit divine rvle dans le Christ Jsus, l'aptre saint Paul parlera d'un surcrot, d'un excs d'amour.
[]
Plerins de Chrtient, clbrant l'Eucharistie nous n'allons pas la rencontre d'un juge mais la rencontre d'un sauveur, l'unique et seul vrai Sauveur. Celui qui croit en Lui chappe au jugement, celui qui refuse de croire est dj jug, il s'est condamn lui-mme . Notre vie spirituelle et notre avenir ternel se jouent dans la dcision que nous prenons l'gard du Christ.
[]
Se laisser instruire par Dieu et faire le bien avec le Christ, par Lui et en Lui, c'est ce que sainte Jeanne. d'Arc nous entrane choisir et accomplir comme elle.
[]
Jeanne aimait prier, Jeanne prenait le temps de prier, parce qu'elle admirait et aimait Jsus, et la Vierge Marie, et les saintes dont on lui avait parl, et les anges et les archanges dont on lui avait dit qu'ils nous accompagnent et nous protgent.
[]
Charge d'une mission, dont elle tait vues humaines incapable, elle met toute sa confiance en Dieu. De tout son cur, de toutes ses forces elle s'applique accomplir chaque jour la tche qu'en conscience elle voit ncessaire pour tre fidle sa mission.
[]
Face ceux qui la contestent et cherchent la piger elle ne rsiste que pour une seule mais dcisive raison : Dieu, premier servi . Au moment de mourir, ses derniers mots seront pour Jsus et Marie. Sainte Jeanne d'Arc, Saints et Saintes de France, priez pour nous. Que vive et grandisse l'glise du Christ, pour que vive et soit fidle son baptme la France. AMEN.


haut de page

> accueil > Le plerinage 2003 > Les sermons