Pèlerinage de Pentecôte
de Paris à Chartres

Agenda
Actualité

vendredi 09 novembre 2018

Retraite d'Avent de Notre Dame de Chrétienté à Fontgombault

fontgombault.jpg La retraite de NDC aura lieu du samedi 1er décembre 2018 à partir de 10h (messe conventuelle) jusqu'au dimanche 2 décembre à 15h à l'abbaye Notre-Dame de Fontgombault (Indre).

Elle sera prêchée par notre Aumônier Général l'Abbé Garnier, sur le thème ;

Encouragements aux chrétiens vivant dans le monde
(à l'écoute des épitres de St Pierre).

Il y a 40 places disponibles pour cette belle retraite !

C'est un excellent lancement de la nouvelle année chrétienne, et l'occasion de communier au silence, à la prière et à la contemplation des moines bénédictins. Profitons de cette hospitalité offerte "comme au Christ !"

Tous les amis de NDC (et pas seulement les cadres) peuvent désormais s'inscrire en ligne avant le 23 novembre 2018:


Prix: une participation aux frais de 40€ est demandée (incluant l’offrande pour l'abbaye, repas et hébergement).

Toutes les informations pratiques sont détaillées sur le tract à télécharger ici.



samedi 03 novembre 2018

Appel de Chartres n°223

C’est le moment de resserrer les rangs

Chers pèlerins,

Nous voici au temps de l’épreuve, celle qui a commencé à secouer l’Eglise catholique depuis les révélations d’actes immoraux, voire criminels, commis par des hommes d’Eglise, sans oublier ceux qui ont couvert ces actes de leur silence. Et certains de ces prédateurs ont été protégés, voire promus…

Un double sentiment nous envahit : colère et tristesse. Nous n’en sommes qu’au début de cette épreuve, l’actualité de mois prochains nous fera mal, mais il y aura un bien : il faut que justice soit faite et elle le sera.

Devons-nous baisser les bras ? Sûrement pas. Car l’Eglise est le Corps Mystique de Notre Seigneur, elle est sainte, même si certains de ses membres sont des parjures et des renégats.

Alors, dans ce temps qui s’annonce difficile, resserrons les rangs. Et tournons-nous vers ce qui est positif : votre pèlerinage croît chaque année, chaque année il apporte de nouveaux et beaux fruits. Deo gratias !

La première étape du pélé 2019, sur le thème ‘La paix du Christ par le règne du Christ’, sera notre journée d’université d’automne le samedi 17 novembre. Nous y présenterons l’édition 2019 et écouterons Bruno de Saint-Chamas, président d’Ichtus et Marion Maréchal, Directrice générale de l’ISSEP, nous parler de vocation, de formation et d’engagement.

Nous avons fait pour vous les choses en grand : Messe à ND du Lys et réunion au Forum de Grenelle, juste à côté. Alors, chers pèlerins, nous vous y attendons très nombreux : c’est le moment de montrer notre mobilisation, notre Foi et notre Espérance. Et notre amour de l’Eglise. Et notre volonté d’aller de l’avant, pour l’amour du Christ.

Car la faute de quelques-uns ne saurait nous décourager !

E ultreia, e suseia, Deus adjuva nos.

Hervé Rolland

mardi 16 octobre 2018

Université d'automne de NDC: les inscriptions sont ouvertes!

ua2018v3.jpg

Samedi 17 NOVEMBRE 2018

Forum de Grenelle, 5 rue de la Croix-Nivert - Paris XVe

MODALITES D’INSCRIPTION

Suivez ce lien :

et réservez votre place selon votre statut:

  • Adulte : 20 €
  • Etudiant: 12 €
  • Clergé : gratuit

Vous recevrez votre billet en ligne, à présenter impérativement à l’accueil.

L’INSCRIPTION PREALABLE EST OBLIGATOIRE ET AUCUNE INSCRIPTION SUR PLACE NE SERA PRISE.

Un filtrage et une fouille des sacs seront réalisés à l’entrée, se munir d’une carte d’identité.

Autour du thème du pèlerinage 2019 : "La paix du Christ par le règne du Christ", la journée d’université d’automne sera l’occasion de présenter les trois jours de marche qui s’articuleront autour de la Doctrine sociale de l’Eglise, au service de la Cité et du Bien commun.

Nous aurons le plaisir d’accueillir deux invités impliqués dans ce combat pour la Cité, pour qui la formation est essentielle afin de disposer des bases permettant l’engagement concret.


Bruno de Saint-Chamas,
Président d’ICHTUS

Marion Maréchal
Directrice Générale de l’ISSEP


PROGRAMME DE LA JOURNÉE
09:00 10:15 : Messe chantée célébrée par l'abbé Alexis Garnier, Aumônier Général.
- Chapelle Notre Dame du Lys, 7 rue Blomet, 75015 Paris (M° Sèvres Lecourbe).
- Des prêtres seront disponibles pour les confessions durant la Messe

10:30 Suite de la journée au Forum de Grenelle, 5 rue de la Croix-Nivert Paris XVe
11:00 11:30 Le pèlerinage 2019 "La paix du Christ par le règne du Christ",
11:30 12:30 L’animation de réseau à l’heure du Web 3.0
12:30 13:00 Qui sont nos pèlerins ?
13:00 14:30 Déjeuner (inclus dans le tarif d’inscription)
14:30 16:30 Bruno de Saint-Chamas et Marion Maréchal répondront aux questions de Notre-Dame de Chrétienté
17:00 clôture par Jean de Tauriers, président

Un pèlerinage peut en cacher d'autres

groupe 1.jpeg Il est une tradition à laquelle Notre Dame de Chrétienté ne déroge pas depuis 2010 : celle de se retrouver après la douceur de l'été et le tourbillon de la rentrée pour confier à Notre Dame de Vie les mois à venir, ceux de la préparation du Pèlerinage de Chartres. Cette année n'a pas fait défaut, et c'est le samedi 13 octobre que nous nous sommes retrouvés à Saint Lambert des Bois, non loin de l'Abbaye de Port-Royal, au coeur des terres de Jean Racine, Blaise Pascal, Nicolas Boileau, Jean de La Fontaine et tant d'autres.

chemin jean racine.JPG

Une journée de marche et de prières autour de l'église Saint Martin de Chevreuse, l'église de l'Assomption de la Très Sainte Vierge à Milon-la-Chapelle et l'église de Notre Dame de Vie à Saint Lambert des Bois, qui résonnait de manière toute particulière en cette rentrée troublée par la menace de la PMA pour tous, de l'interdiction de l'objection de conscience et de la préparation des français à la PMA / GPA.

Il se trouve que depuis le XIVième siècle, Notre Dame de Vie est invoquée pour répondre à la prière des femmes qui ne peuvent pas avoir d'enfant. Sa protection s'est étendue aux femmes enceintes dont la grossesse est à risque, à celles qui sont poussées à avorter et à celles qui souffrent à la suite d'un avortement.

Notre Dame de Chrétienté prie Notre Dame de Vie pour qu'elle intercède auprès de nos dirigeants et les guident vers le respect de la vie : confions à Notre Dame de Vie toutes les mères en détresse et toutes les personnes qui les accompagnent.

statue notre dame de vie.jpgNotre Dame de vie, Sainte Marie, Mère de Dieu, Priez pour nous,
Vous en qui le Verbe s’est fait chair, Priez pour nous,
Vous en qui jaillit sans cesse le fleuve des eaux vives, le Saint-Esprit, Priez pour nous,
Vous à qui le Père des miséricordes a confié tout l’ordre de la Miséricorde, Mère de Miséricorde, Priez pour nous,
Vierge sans péché, au Cœur Immaculé, Priez pour nous, pauvres pécheurs.
Mère de Jésus Christ, sous votre cœur a battu le cœur de Jésus pendant neuf mois ; priez pour tous ces petits dont le cœur bat déjà sous le cœur de leur mère ; ne permettez pas que leur vie soit brisée, que leur cœur soit broyé, que leur corps soit déchiqueté.
Femme bénie entre toutes les femmes, priez pour celles qui attendent un enfant dans la joie et la lumière, et plus encore pour celles en qui le péché du monde a transformé cette joie en angoisse et cette lumière en ténèbres. Femme bénie entre toutes les femmes, priez pour celles que la stérilité prive de la joie d’être mère.
Mère douloureuse, debout au pied de la croix, l’arbre de vie, Notre-Dame de l’Espérance, priez pour les mères auxquelles la mort a arraché un enfant.
Vierge Sainte entre toutes les vierges, priez pour celles qui se donnent entièrement à votre Fils Jésus pour être témoins du « Royaume à venir » déjà commencé.
Servante du Seigneur, priez pour toutes les femmes célibataires pour que chacune réalise sa vocation personnelle et que leur vie porte du fruit selon la volonté du Seigneur.


« O Trinité Sainte, Source jaillissante de Vie, nous Te supplions par l’intercession de Marie qui eut le privilège de porter en son sein le seigneur de la Vie, redonne à notre pays le goût de la Vie, redonne-lui la volonté d’accueillir et de respecter toute vie humaine, donne-lui de retrouver ses racines chrétiennes et le sens de sa mission évangélisatrice »

groupe.jpeg

Lundi 15 octobre 2018

Appel de Chartres n°222

Du passé faisons table-rase ?


xhennequart.png « Debout, les damnés de la terre
Debout, les forçats de la faim
La raison tonne en son cratère,
C'est l'éruption de la fin.
Du passé faisons table rase,
Foule esclave, debout, debout
Le monde va changer de base,
Nous ne sommes rien, soyons tout. »

Ce passage emprunté à l’Internationale(1) dont il constitue le premier couplet exprime d’une certaine façon les idées qui ont traversé le siècle précédent et l’ont en quelque sorte façonné, portées par les espoirs de toute une génération.
Aujourd’hui nous en voyons le résultat… Bonjour les dégâts !

Que sont devenues les âmes de la France et de l’Europe, toujours plus orientées vers la primauté de l’économique tout aussi matérialistes et prises dans la tourmente de la globalisation ? Trop pleins de nous-mêmes, nous en avons oublié Dieu.
On ne saura jamais assez que l’oubli de Dieu est à la racine de tout péché.

À l’époque des droits de l’Homme répétés et martelés, le bien-être animal passe avant le respect de la vie de l’enfant dans le sein de sa mère et l’accueil du prochain.

Si l’idée centrale d’Humanae Vitae – dont nous célébrons le 50e anniversaire cette année – de ne jamais séparer union des corps et procréation était respectée, nous n’aurions peut-être pas à lutter contre les idées mortifères et désordonnées qui agitent les enjeux :
- du devenir des embryons surnuméraires,
- de la chosification de l’embryon,
- de la P.M.A. , de la G.P.A.
- du bouleversement du droit de la filiation
- etc…

Est-ce l’économie qui est au service de l’Homme ou l’inverse ?

Il est temps d’arrêter cet énorme gâchis et de revenir aux racines chrétiennes qui sont à notre origine : « À qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines » affirmait Léon XIII dans Rerum Novarum.

Écoutons Benoît XVI :
« L’Europe contemporaine est le fruit de deux mille ans de civilisation et elle plonge ses racines à la fois dans l’immense patrimoine d’Athènes et de Rome, et surtout dans le terrain fécond du christianisme(2)».
« Quand l’Europe écoute l’histoire du Christianisme, elle entend sa propre histoire. Sa notion de justice, de liberté et de responsabilité sociale, en même temps que les institutions culturelles et juridiques établies pour préserver ces idées et les transmettre aux générations futures, sont modelées par l’héritage chrétien(3).»

Depuis plusieurs décennies, notre société fait face à l’arrivée souhaitée ou subie de nouveaux arrivants. Comment leur transmettre l’amour de notre pays si nous passons notre temps à le critiquer ou à ne rien faire ? Si l’Islam est conquérant et progresse si vite, n’est-ce pas avant tout parce-que la France est victime de ses propres abandons ? Plutôt que de nous comporter comme de futurs dhimmis(4), comment pouvons-nous faire aimer la France et Jésus-Christ à ces déracinés, nous qui sommes parfois déracinés dans notre propre pays ?

Aimer ses propres racines est une condition pour les faire aimer aux autres.

Chacun peut agir là où Dieu l’a placé.

Nous récoltons ce que nous semons, rarement l’inverse. Arrêtons de perdre du temps à nous désoler de l’évolution de notre pays et sachons passer de la parole à l’action.

Œuvrer pour installer la chrétienté c’est travailler à un développement durable !
Et pour cela appuyons nous sur nos racines, comme nous le rappelle Chesterton dans Ce qui cloche dans le monde : « Tous les hommes qui, dans l’histoire, ont eu une action réelle sur l’avenir avaient les yeux fixés sur le passé. »

La chrétienté c’est lorsque les institutions, les lois civiles, les modes de vie sont respectueux de la loi naturelle, de la vie depuis son commencement jusqu’à sa fin. Seules ces conditions harmonieuses permettent à chaque homme de s’épanouir et de s’élever spirituellement. Il ne s’agit pas de subir en déclarant « On ne lâche rien », répondons à l’invitation du Christ qui nous appelle à le suivre.

« Une société perdure dans le temps : elle recueille le passé et prépare l’avenir. Par elle, chaque homme est constitué " héritier ", reçoit des " talents " qui enrichissent son identité et dont il doit développer les fruits…. A juste titre, chacun doit le dévouement aux communautés dont il fait partie et le respect aux autorités en charge du bien commun(5).»

Assumons donc pleinement notre double filiation :
- Fils de France, nous le sommes
- Enfant de Dieu de par notre baptême, nous le sommes

Serons-nous la génération de la rupture ou de la restauration ?

« Que m’importe le passé en tant que passé », s’écriait déjà Gustave Thibon, « ne voyez-vous pas que, lorsque je pleure sur la rupture d’une tradition, c’est surtout à l’avenir que je pense ? Quand je vois pourrir une racine, j’ai pitié des fleurs qui demain sécheront faute de sève(6). »
La Tradition restera toujours une source d’espérance.

Prions pour la France,
Prions pour nos prêtres,
Prions pour nos âmes,
Formons-nous(7),
Engageons-nous dans la Cité,
Et soyons des vrais serviteurs.

Fidèle à ma Patrie,
Je le serai.
Tous les jours de ma vie
Je servirai (8).

Notre Dame de la Sainte Espérance, convertissez-nous !

Xavier Hennequart
Responsable de la formation


(1) « L’internationale » : chant révolutionnaire dont les paroles furent écrites par Eugène Pottier en 1871 lors de la répression de la commune de Paris. Chant symbole entonné notamment par les communistes ou socialistes lors de rassemblements.
(2) Zenit, Les racines chrétiennes de l’Europe sont vivantes, constate Benoît XVI, 9 décembre 2008.
(3) Benoît XVI, Rencontre œcuménique, salle du Trône de l’Archevêché de Prague, 27 septembre 2009, Voyage Apostolique, République tchèque, 26-28 septembre 2009.
(4) « Dhimmis : nom donné, au cours de leurs conquêtes par les musulmans aux juifs et aux chrétiens, considérés comme inférieurs. Ayant perdu la totalité de leurs droits politiques et l’essentiel de leurs droits civils , les dhimmis doivent racheter leur vie chaque année par la jizia, un tribut spécial fixé par les musulmans. » Les 2 islams p 70-71 Jean-Jacques Walter.
(5) Catéchisme de l’Église Catholique n°1880
(6) Gustave Thibon, Notre regard qui manque à la lumière » – § le temps et l’éternité
(7) Visiter la rubrique formation de www. nd-chretiente.com, de nombreuses ressources pour vous former sont à votre disposition, c’est gratuit et cela peut rapporter gros ! Servez-vous !
(8) Couplet du Chant de la promesse des scouts. Père Jacques Sevin.

Rappel à Dieu de Michel de Penfentenyo

20180925MdePenfentenyo.jpg Mardi 25 septembre ont été célébrées à la cathédrale Saint Louis de Versailles les obsèques de Michel de Penfentenyo, rappelé à Dieu le 21 septembre.
Notre Dame de Chrétienté souhaite rendre hommage à un grand français et à un apôtre de l'engagement des laïcs dans la Cité.
Nous reproduisons ci-dessous le communiqué publié par ICHTUS :

Michel de Penfentenyo nous a quittés le 21 septembre 2018, à l’heure des Laudes.
C’est, pour ICHTUS, pour tous ceux qui l’ont connu, admiré, aimé, une très grande tristesse. Nous le recommandons, pleinement confiants, au Père tout puissant.
Dire ce qu’a représenté pour notre œuvre la présence si bienveillante et si forte, de Michel de Penfentenyo est difficile à exprimer en quelques lignes. Très tôt, dès janvier 1957, il s’engage aux côtés de Jean Ousset dans ce qui s’appelait alors la Cité Catholique, et exerce rapidement les fonctions de Directeur général de l’Office international des oeuvres de formations civiques et d’actions culturelles selon le droit naturel et chrétien, conduisant magnifiquement le navire à travers les tempêtes qui n’ont pas manqué. Mais, outre une force de caractère qui lui a permis de toujours garder le cap, beaucoup retiendront sa bonté et son extrême délicatesse à l’égard de tous, sa capacité d’écoute et de conseil, son énergie et son dévouement complet à la formation et au service d’une amitié pour servir le bien commun.
Après s’être engagé dans le combat pour la vie, il suscite à la création du Centre d’Études des Entreprises (CEE) et fonde le Secrétariat d’Information des Collectivités Locales Et Régionales (le SICLER), pour aider les élus à reconstituer les réseaux de solidarité naturelle, il se consacrera entièrement à cette action à partir de 1980. Beaucoup de collectivités lui doivent un véritable renouveau de la vie locale.
Convaincu que la France avait perdu le sens de sa vocation, il se battra aussi pour mieux faire connaître les sources et les fondements de son histoire.

mardi 25 septembre 2018

Jean Piat - « La voix du pèlerinage s'est éteinte... »

Jean-Piat.jpg Si Jean Piat n'a pas été, à ma connaissance, pèlerin de Chartres, il est « la voix » indissociable de notre pèlerinage. Citons de mémoire: « J'ai fait un pèlerinage... à Chartres. Je suis beauceron, Chartres est ma cathédrale. Je n'avais aucun entrainement, j'ai fait 105 kilomètres en 3 jours. Ah, mon vieux, les croisades, c'était facile ! On voit les flèches de la cathédrale à 18 kilomètres sur la plaine.... de temps à autre elles disparaissent, (…) Dès que je les ai vues, ça a été une extase ! Je ne sentais plus rien... J'ai prié, mon vieux, prié comme jamais je n'avais prié. Mon gosse est sauvé. Je les ai confié tous à Notre Dame ». Qui n'avait entendu, un petit matin de Pentecôte ou bien au soir, sur le bivouac, sa voix chaude balançant les mots de Péguy, comme une foulée de marcheur ? Jean Piat, c'est d'abord et surtout cela ; une voix et une présence.

Né en 1924, il est décédé ce 18 septembre dernier à Paris, en la fête de St Joseph de Cupertino.

Il fut un acteur de théâtre remarquable, interprète notamment des pièces d'Edmond Rostand et de Sacha Guitry. Lorsque le théatre arriva sur le petit écran, il fut encore le truculent Robert d'Artois des Rois maudits. Il prêta sa voix à des chefs d'oeuvre de la litterature et du cinéma ; Gandalf dans le Seigneur des Anneaux – le commissaire Jacomet dans un bel enregistrement sur Ste Bernadette – ou encore Lawrence d'Arabie... Il a encore dit quelques belles narrations accompagnant les spectacles du Puy du Fou. Et puis les amateurs de belles pages et de nobles pensées iront écouter le lien ci-dessous.

Mais, on l'a dit, il reste surtout pour nous la voix qui a porté quelques morceaux choisis de Péguy, redisant à des milliers de pèlerins l'âme de cette route de conversion et de sainteté qu'est le « pélé ». Il affirmait crânement « être né catho », quoi qu'il ait rencontré et exprimé quelques difficultés devant les fins dernières.

Sur le grand âge, il pensait sérieusement au terme de sa vie, au passage de la mort - cet ultime rideau qui tombe sur le théâtre de notre existence terrestre... Et qui se lève sur l'éternité. Dans la mythologie de Tolkien, alors que le combat fait rage pour la défense de Minas Tirith, et que le 2e rempart est pris d'assaut par les forces de Sauron, Gandalf réconforte un hobbit découragé: « Le voyage n'est pas fini... la mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut tous prendre... Le rideau de pluie grisâtre de ce monde s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent... alors vous les verrez... les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante … Alors ça ne va pas si mal? Non en effet... » Cela n'a pas la consistance d'une profession de foi catholique explicite en la vie éternelle, dira-t-on... Et cela ne suffit pas à faire de notre cher défunt un « saint de vitrail »... Certes! Mais nous aimons à penser qu'il y a un peu de l'âme de Jean Piat dans ces mots qu'il prononçait pour le compte de Gandalf. Alors nous laissons l'ultime jugement au Dieu qui seul sonde les reins et les cœurs. Et surtout nous redirons pour lui la prière à Notre Dame de Chartres :
« Mère voici vos fils qui se sont tant battus.
Qu'ils ne soient pas pesés comme on pèse un esprit.
Qu'ils soient plutôt jugés comme on juge un proscrit
Qui rentre en se cachant par des chemins perdus. »

« Donnez-lui, Seigneur le repos éternel, et que pour lui brille votre lumière sans déclin ».

Abbé Alexis Garnier,
Aumônier Général de Notre Dame de Chrétienté.


Pour réentendre Jean Piat déclamant Denoix de St Marc (« Que dire à un jeune de 20 ans »), cliquer sur ce lien.

Lundi 17 septembre 2018

Appel de Chartres n°221

Edito de l'Aumônier Général de Notre Dame de Chrétienté.

abbe-garnier2018.jpg

CALME, COURAGE, CONFIANCE !



Chers amis pèlerins,

Les vacances sont une belle occasion de desserrer le temps, de le retrouver, de le reprendre. Pourquoi ? Pour l'essentiel. « Vacare Deo », prendre du temps en Dieu, pour Dieu. Les camps, sessions familiales, colonies, séjours et tournées diverses, les retrouvailles en famille, la visite d'un sanctuaire ou d'une abbaye nous permettent cela. Et nous nous exclamons avec crainte et émerveillement ;
« Dieu est ici, et je ne le savais pas ! » (Genèse, XXVIII).

De passage à Pellevoisin, j'ai pour ma part lu un sermon excellent (et court!), en 3 mots. 3 mots qui peuvent résumer l'esprit dans lequel nous attaquons cette rentrée, et la préparation du prochain pèlerinage.

« CALME, COURAGE, CONFIANCE! »

Nous avons besoin de cet encouragement marial, dans une période difficile pour l'Eglise ! Nous en avons besoin pour apaiser l'indignation, la stupeur, et (peut-être) la tentation de scandale que le démon jette contre nos âmes ! Nous en avons besoin devant ces faits accablants. Ils salissent le visage de l'Eglise. Ils rendent difficilement audible pour certains son message de salut et de vérité !

vierge-sacre-coeur2.jpg Sur ce sujet, certaines paroles éclairent notre jugement surnaturel, et notre sensus fidei :
« Les prêtres de mon Fils sont devenus des cloaques d'impureté (1) » - « L'Eglise est du côté des victimes ! (2) » - « Il est inévitable que des scandales arrivent, mais malheur à celui par qui le scandale arrive ! » Devant les infidélités des membres de l'Eglise, y compris haut placés, la sagesse populaire nous rappelle cependant que « Le bruit de l'arbre qui tombe ne doit pas faire oublier la forêt qui pousse ». Mais surtout, gardons le verset du psaume : « Seigneur, il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment votre Loi, et pour eux, point de scandale » (3)

Alors, oui, mes amis, le pèlerinage 2019 aura d'autant plus de sens ! Il sera une protestation amoureuse de nos âmes, une protestation de fidélité, un acte de réparation par les mains jointes et les pieds douloureux, par la grâce de la Sainte Messe, par la prière des enfants et des jeunes.
Car le Coeur de Dieu est blessé sur la croix par tant de crimes monstrueux.
Mais il est aussi consolé d'avance par les actes de charité envers Dieu et le prochain, par les pénitences acceptées et offertes (celles du devoir d'état), par les larmes du cœur pleurant sur ses péchés propres et sur ceux du monde. Ces larmes-là sont posées devant le Seigneur, in conspectu Domini !
Je vous souhaite à tous de bonnes rentrées, et vous donne rendez-vous ici ou là ; lors du petit pèlerinage de rentrée en vallée de Chevreuse (13 octobre), ou encore à l'Université d'automne le 17 novembre à Paris, ou à la retraite spirituelle ouverte à tous à Fontgombault, les 1° et 2 décembre prochains !

Calme, courage, confiance !

Vd abbé Alexis Garnier, Aumônier Général.

(1) Message de Notre Dame de la Salette.
(2) Abbé Pierre Hervé Grosjean, 15 mars 2016, plateau de Canal +.
(3) Psaume 118, v 165.

Dimanche 16 septembre 2018

Itinéraires de Chrétienté avec Jean Madiran

madiran-fontaine-2.jpg Jean Madiran (1920-2013) fut, au cours de la deuxième moitié du XXe siècle, l’une des plus importantes figures de la résistance française et catholique à la subversion et à l’apostasie générale.

Fondateur de la revue Itinéraires, puis animateur du quotidien Présent, sa plume acérée défendit inlassablement « France et Chrétienté », abandonnées par la plupart des élites, tant laïques qu’ecclésiastiques, pourfendant l’impiété moderne.

L’ouvrage de Rémi Fontaine, qui travailla longtemps avec Jean Madiran, permet de découvrir la cohérence et la logique de la pensée du grand auteur contre-révolutionnaire – tout en offrant des pistes d’interprétation originales et encore méconnues, notamment sur l’influence du scoutisme ou de la vie bénédictine sur la pensée de Madiran.

Rémi Fontaine, né en 1956, est journaliste et essayiste.

Préface de Dom Louis-Marie, Père Abbé du Barroux.

Postface d’Yves Chiron, historien

madiran-fontaine.jpg

Lundi 20 août 2018

In memoriam Carole de Daran

chapelet.jpgChers amis pèlerins,

En cette fin de vacances, je vous rejoins pour confier à votre prière le repos de l'âme de Carole de Daran, épouse d'Olivier, ancien responsable de la logistique du pèlerinage. Elle est décédée ce vendredi 17 aout, à 13.30, suite à une longue maladie de coeur et des complications douloureuses. Ses obsèques sont célébrées mardi 21 aout à Puymaurin, dans le sud de la France.

Les bénévoles du pèlerinage forment une petite famille spirituelle, partageant bien des choses; succès ou échecs, difficultés,... éventuelles sautes d'humeur... joies et peines au service du pélé.

Mais ils portent aussi leurs propres joies et peines, et nous pouvons prier pour eux, comme un retour de gratitude pour leur dévouement.

Enfin, cela nous rappelle que derrière de nombreux bénévoles, il y a une famille, un époux ou une épouse, des proches qui consentent bien des sacrifices et soutiennent indirectement la bonne marche du pèlerinage.

Ayons donc à coeur de prier pour le repos de l'âme de Carole, et aussi pour son mari et ses enfants, douloureusement affectés.

Miséricordieux Jésus, donnez-lui le repos éternel!

In Christo,

abbé Alexis Garnier,
Aumônier Général du pèlerinage de Chartres.

vendredi 15 juin 2018

Appel de Chartres n°220


Vous n’avez pas suivi le mariage d’Harry et Meghan ce samedi 19 mai 2018…


NDC2018-0404.jpg … car vous étiez, chers pèlerins, avec nous sur les routes de Chartres au pèlerinage de chrétienté et vous avez eu bien raison !

Rassurez-vous, nous n’évaluons pas le « succès » du pèlerinage par des chiffres, nous les prenons pour ce qu’ils offrent : une tendance, un indicateur.
Les chiffres cette année sont éloquents : 13 000 participants, 3 400 anges gardiens (non marcheurs), 7 000 personnes ont assisté à la messe du lundi de Pentecôte en direct sur internet et près de 34 000 en rediffusion les jours suivants. Et pour continuer à vous accabler de chiffres, chacune de nos vidéo-formations est regardée par près de 10 000 personnes.
Cette affluence montre l’enthousiasme, la ferveur que suscite notre marche-retraite de Pentecôte depuis 36 années. Le pèlerinage se développe et touche de nouveaux pèlerins tout en conservant les familles amies, fidèles de longue date, parfois sur plusieurs générations. Pour vous avoir rencontrés et avoir parlé avec vous pendant ces trois jours, j’ai observé que notre pèlerinage attirait aussi de plus en plus de catholiques découvrant les exigences spirituelles, intellectuelles et matérielles de la forme traditionnelle, liturgique ou pastorale. Le pèlerinage, votre pèlerinage, occupe désormais une place de premier rang parmi les mouvements de résistance aux décadences de notre temps.

Nous rendons grâce à Dieu d’avoir protégé les pèlerins. Nous sommes bien conscients des efforts immenses de beaucoup (et pendant toute l’année !) pour que « la colonne passe». Nous avons eu cette année quelques accidents de différentes natures. Nous félicitons et remercions les membres de l’organisation de leur courage pour assurer la sécurité des pèlerins.

La venue du cardinal Sarah a été un immense honneur et une grande joie. Il était très heureux de voir ces familles et ces enfants l’accueillir avec ferveur ! Relisez son homélie du lundi et priez bien pour lui, il me l’a expressément demandé quand je l’ai salué dans la crypte.

Le samedi, la messe de ND de Paris a été célébrée par le Père Zago avec une homélie de Monseigneur Jachiet, évêque auxiliaire de Paris, que je remercie pour ses mots : « Que nos cœurs s’ouvrent à l’Esprit Saint répandu sur l’Eglise au jour de la Pentecôte. Que nous recevions encore l’Esprit de Vérité que le monde ne peut recevoir parce qu’il ne le connaît pas ».

La messe du samedi à Amblainvilliers a été célébrée par le Père Louis-Marie, chanoine régulier de la Mère de Dieu, dont les mots sur le Saint Esprit auront touché les Familles et Enfants « En venant habiter dans nos âmes, il nous rend aimables à Dieu, de son amour à lui... et nous permet d’aimer Dieu, de son amour à lui. C’est ainsi qu’il nous console en nous conduisant à Dieu qui dépasse toutes nos limites ».

Je remercie également l’abbé Paul-Joseph, supérieur du district de France de la Fraternité Saint Pierre, pour la magnifique messe du dimanche aux Courlis. Vous aurez noté la nouvelle utilisation du terrain, très bien agencé par la Logistique de NDC avec un semi-remorque/velum de haute technologie !

Cette année aura également été marquée par la venue le dimanche après-midi du nouvel évêque de Chartres, Monseigneur Christory, qui a célébré le Salut du Saint Sacrement le soir à Gas. Je le remercie d’avoir marché avec nous le dimanche de Pentecôte, dès ses premiers jours comme évêque de Chartres.

Nous avons également une pensée de reconnaissance pour le Sanctuaire de San Giovanni Rotondo qui a autorisé la venue des reliques du cœur de Saint Padre Pio en présence de 4 frères capucins. Nous avons voulu encourager, stimuler la vie spirituelle de nos pèlerins par la Messe et le sacrement de Confession. Pour la première fois, les reliques de Padre Pio venaient en France lors de messes tridentines.

En arrivant à Gas, dimanche sur le bivouac, vous avez peut-être remarqué un regroupement inhabituel. Nous avions organisé un verre de l’amitié avec les cadres pèlerins des premières années, nos amis du Centre Henri et André Charlier. Ce sont eux qui ont créé le pèlerinage dans des conditions difficiles qui étonneraient les générations actuelles. Je remercie Bernard Antony de nous avoir parlé de Dom Gérard, fondateur de ce pèlerinage qu’il a voulu de chrétienté pour inspirer les hommes de notre temps. La réunion habituelle des chefs de chapitre a pris la suite de cette rencontre, une continuité en forme de symbole de ce que nous essayons d’entretenir.

Pour continuer la méditation de notre pèlerinage sur Saint Joseph, je vous engage cet été à prier pour les familles sous la protection de la Sainte Famille avec la prière suivante : « Sainte Famille de Nazareth, Petite Trinité sur la terre, Jésus Dieu sur la terre, Marie épouse de l’Esprit, Joseph ombre du Père, rendez-nous semblable à vous ! Petite Trinité sur la terre, Joseph mourant d’amour pour Marie, Marie mourant d’amour pour Jésus, Jésus mourant d’amour pour le monde, rendez-nous semblable à vous ! »

Notre Dame de la Sainte Espérance, convertissez-nous !

Jean de Tauriers,
Président Notre Dame de Chrétienté